Studio Reco, maroquinerie patchwork

Dans une industrie de surproduction et d’invendus, comment concilier créativité, exclusivité et durabilité pour satisfaire des consommateurs en quête de sens ? Rencontre avec Bea Recoder, fondatrice de Studio Reco, marque de maroquinerie en cuir upcyclé.
Créée en 2020 par Bea Recoder installée à Paris, Studio Reco casse les codes. La marque de maroquinerie féminine utilise exclusivement des surplus de peausseries premium assemblées tels des patchworks à partir de techniques artisanales revisitées. Les chutes de cuirs font le bonheur de la designer espagnole qui y voit un potentiel de re-création, entre matières italiennes et artisanat espagnol. Inspirée par les journées passées sur le sable chaud au large de Biarritz, la collection capsule estivale, baptisée Tutti Frutti, amène un vent de fraîcheur. Son emblématique sac Didi, de forme trapèze, se décline en version mini et édition limitée dans quatre nouveaux coloris.

Comment vous décririez-vous en quelques mots ?

Curieuse, passionnée par le design et toujours avec le sens de l’humour.

Quel est le fil rouge de votre processus de création ?

Le contraste entre les courbes et les lignes droites.

Quels éléments significatifs guident vos choix créatifs ?

Mon travail est une interaction entre des formes organiques, inspirées notamment du mobilier vintage de Joe Colombo ou de Gianfranco Frattini, l’art céramique de Jeannine Marchand ou Gustavo Perez ou encore la géométrie graphique exprimée par la couleur comme dans les oeuvres des peintres Sonia Delaunay ou Rothko.

Studio Reco maroquinerie cuir upcyclé patchwork
Patchwork de créations signées Studio Reco à partir de cuirs premium upcyclés.

En quoi les nuances et les textures du cuir influencent-elles votre style ?

Cela m’interpelle durant toutes les étapes de conception. Je ne suis inspirée qu’en touchant la texture du cuir, puis cela devient un processus d’exploration de la forme à travers l’assemblage des différentes pièces.

Quels sont vos projets ?

Studio Reco fait ses premiers pas. Je souhaite explorer l’idée de n’utiliser que les surplus de cuir autant que possible non seulement pour des sacs mais également pour des accessoires ou d’autres produits ! La méthode d’assemblage est une incroyable source d’inspiration pour moi et je continuerai à l’utiliser non seulement comme signature mais comme alternative à la réduction des déchets de cuir.

Complétez la phrase “Un jour, je le ferai…”

.. être l’une des nombreuses marques qui ont contribué à rendre la mode plus responsable.

Inscrivez-vous à la Newsleather pour recevoir nos articles à votre rythme et selon vos préférences de thématiques.

Contenu partenaire METCHA

j'AIME
TWEETER
PIN IT
LINKEDIN
Cuir Invest

Consultez
les derniers articles
de la rubrique

porta. vel, elementum quis, consectetur Phasellus adipiscing elit. dolor

Inscrivez-vous pour recevoir la newsleather à votre rythme et selon vos préférences de lecture.Inscrivez-vous à la newsleather gratuite